GUINEE EQUATORIALE

La Maison de la Francophonie portée sur les fonts baptismaux

Lire sur le journal africain LA NOUVELLE EXPRESSION l'article relatant l'événement : " Le projet porté par l’Association de la défense de la langue française est réalisé".

Selon l’Agence d’information et de presse de Guinée Equatoriale, Obiang Nguema Mbasogo a également voulu par cet acte, souligner l'importance de l'apprentissage de la langue française pour  les nouvelles générations d'Équato-guinéens ; une ouverture qui leur permet de mieux s’ouvrir avec les communautés des pays voisins.

Félicitations de l'association CO.U.R.R.I.E.L. !

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

BELGIQUE

La Cigogne, périodique d'information littéraire, culturelle et artistique

publie, dans son numéro de Mai-Juin, un article de l'écrivain

Barbara Y. Flamand intitulé

"De la domination économique à la domination linguistique"

////////////////////////////////////////////////////

Grossières discriminations contre les francophones en Flandre belge

La bourgmestre chrétienne-démocrate de Menin, une ville flamande de 33 000 habitants à la frontière française, a décidé que le 1er janvier 2014, les employés des administrations ne parleront plus français, sauf en cas d’urgence vitale. Si un de ses 1 600 administrés francophones se présente au guichet, l’employé devra répondre par signes ou utiliser des dessins. Voilà qui va à coup sûr apaiser les tensions entre les deux communautés… Bien entendu, la France officielle, sans parler des institutions encroûtées de la Francophonie internationale, sont aussi muettes devant cette atteinte grossière à la dignité des gens, qu’un employé municipal de Ménin devant un travailleurs wallon ou un touriste français choisissant, masochistement, de faire des emplettes à Menin !

Et ne parlons pas de l’UE, qui n’a qu’un souci : imposer partout le tout-anglais !

.....................................................................................................................

PALESTINE

Le département de français de l'Université Al Aqsa distribue des cadeaux symboliques aux étudiants gagnantsCe concours fait partie des activités organisées et proposées par le  département de français d'une façon régulière dont l'objectif est d'encourager les étudiants à s'exprimer et améliorer leur langue française.

http://www.palestine-solidarite.org/activites_Al-Aqsa.cadeaux.110110.htm

............................................................

SUISSE

Le professeur Mireille Grosjean se bat contre le tout-anglais.

Lire l'échange de correspondance qu'elle a eu avec un Conseiller fédéral.

L'association CO.U.R.R.I.E.L. qui défend la langue française contre le tout-anglais, félicite Mme Grosjean de cette action en faveur du respect du plurilinguisme en Suisse.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Visitez ce site de défense de la langue française http://defensedufrancais.ch/association/ .

Le COURRIEL a rencontré un de ses sympathiques membres en voyage en France : Philippe Carron qui déplore l'envahissement de nos pays par le tout-anglais...  

............................................

Excellent article de Mathieu Loewer dans l'édition du 15 janvier 2011 du journal Le COURRIER

Lire

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Billet signé Julien Sansonnens, paru dans Gauchebdo, organe du Parti Suisse du travail, le 4 juin 2004: j'ai pensé qu'ilvous intéresserait.  Je vous en souhaite bonne réception.

 

 

" Il est désormais de la dernière ringardise d'utiliser une langue nationale. Aux accents paléontologiques  du français, un décideur en phase avec son époque préférera la dynamique modernité de l'anglais. En matière linguistique également, le bling-bling fait son chemin.

" Cet usage de l'anglais ne vient pas de nulle part, et n'est pas sans conséquences sociales.

L'importance accordée à l'anglais n'est jamais que le reflet de l'importance accordée au bussiness, à l'échange le plus fluide possible des marchandises, au commerce international .

" L'existence de langues et de cultures diversifiées est une entrave technique à l'expansion des marchés . on visera donc à les réduire, à défaut de les supprimer. Il s'agit là d'idéologie, ni plus, ni moins.

" En Suisse comme ailleurs, l'usage de l'anglais discrimine et exclut celles et ceux, nombreux, qui ne le comprennent pas. Qu'il s'agisse des populations les moins formées, donc les plus fragiles, explique sans doute que cet impérialisme linguistique ne semble pas déranger grand monde en haut lieu.

" La questrion des langues doit être abordée à travers la question des rapports entre francophones et alémaniques, elle doit aussi, et peut-être surtout, l'être en questionnant l'usage toujours plus fréquent de l'anglais. Il s'agit là d'un thème auquel la gauche devrait plus s'intéresser. ."

 

ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Quid de la défense du français à Genève?

..................................

Un député jurassien excédé par le "tout-anglais"

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


VIETNAM

Valofrase : les élèves francophones récompensés

Dans le cadre du projet régional de valorisation du français en Asie du Sud-Est (Valofrase), 59 élèves francophones du Vietnam ont récemment été récompensés pour leurs excellents résultats lors des concours nationaux d’accès à l’université, apprend-on de l’ Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Lire la suite http://fr.vietnamplus.vn/Home/Valofrase--les-eleves-francophones-recompenses/20135/30464.vnplus

Le comble de l’ironie serait que ces étudiants viennent en France effectuer leurs études supérieures et qu’ils se retrouvent dans une fac ou une grande école où les cours se font en anglais! (cf Projet de loi Fioraso !)

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

QUEBEC  /  CANADA


Au Québec, lancement du portail francais101.com par nos amis du

Mouvement Québec français <info@quebecfrancais.org>

info@quebecfrancais.org

ou

version en ligne.

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Les effets pervers du "global English"

Lire dans

Logo Courrier International


 §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§




Les pères Noël pour le français font pression sur les six multinationales qui contestent la loi 101

LE SAMEDI 8 DÉCEMBRE À 12 H 30 DANS PLUSIEURS VILLES DU QUÉBEC

/////////////////////////////////

Non au Père-Fouettard du tout-anglais qui menace le monde entier d’uniformisation (ANTI-)culturelle !

Et vive tous les peuples libres, égaux, fraternels et souverains !

 

Georges Gastaud, philosophe, France.




§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§



"...pour mieux éclairer et expliquer la genèse des droits linguistiques au Canada, donnons-nous la peine de remonter le cours du temps pour retracer les lois fondatrices et historiques, celles qui, à l’origine, ont posé les normes et les règles en matière de langue dans la province de Québec."

l'avocatChristian NERON, membre du Barreau du Québec, diplômé en Histoire et en psychopédagogie, éclaire la question des origines de la langue française au Québec. 

http://www.lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=4061

                                                                                              !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


La défense et la promotion de la langue française par l'écriture

L’A.Q.D.R. Centre-du-Québec en a fait le constat lors du Forum mondial

Le Mouvement Québec français écrit à Abdou Diouf : "Quand le français recule au Québec c'est le cœur de la francophonie en Amérique qui est atteint"

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::


Défense de la langue française au Québec : Québec solidaire à la marche citoyenne du MQF

MONTRÉAL, le 2 juill. 2012 /CNW Telbec/ - À la veille d'une élection probable, Québec solidaire tient à réaffirmer toute l'importance que le parti accorde à l'affirmation du fait français au Québec.

« Nous appuyons la tenue de la manifestation citoyenne organisée ce 2 juillet par le Mouvement Québec français. À Québec solidaire, nous sommes préoccupés par l'anglicisation de Montréal, de l'Outaouais et de d'autres régions, particulièrement  dans les milieux de travail et les commerces. C'est toute la collectivité québécoise qui doit réagir! De plus, des politiques gouvernementales doivent soutenir les efforts des citoyennes et des citoyens pour que le français devienne la langue d'usage commune dans tous les milieux, » affirme Françoise David, porte-parole du parti.

« Notre dernier congrès a adopté une panoplie de mesures pour renforcer la place du français au Québec. Par exemple : L'interdiction de l'obligation de connaître l'anglais à l'embauche à moins que l'employeur démontre que l'utilisation de cette langue est essentielle à l'emploi recherché. Le renforcement de l'Office de la langue française qui doit être redevable de son action à l'Assemblée nationale. L'abaissement de 50 à 10 employés de l'application de la Charte de la langue française dans les milieux de travail. Un renforcement substantiel de l'apprentissage du français à l'école et l'amélioration de l'apprentissage de l'anglais parlé. L'amélioration des programmes de francisation des personnes immigrantes et des mesures particulières pour favoriser l'accès des cours aux femmes. Le retour à des communications en français dans les institutions publiques » ajoute madame David.

 


Affiche FMLF


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Un article-lettre assez important sur ce mois de juillet au Québec

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Montréal, le voyant jaune

La ministre responsable de l'application de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, se dit «préoccupée» par les études de l'Office québécois de la langue française qui indiquent un déclin de l'utilisation de la langue de Molière dans les commerces de Montréal.

Jean-Marc Salvet
Le Soleil

(Québec) La place du français se détériore dans les commerces du centre-ville de Montréal, révèle une vaste enquête de l'Office québécois de la langue française.

Lire la suite

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


"Chez Alexandre", le porte-étendard de la gastronomie française au Québec", on bouffe english !!!

Info de l'association québécoise "Impératif français"

COURRIEL intervient en fin de vidéo

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=DUmMVSOORuk#t=156s

Visionner intégralement 


/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


« J'AIME MA LANGUE DANS TA BOUCHE »

Le bimensuel électronique du

Mouvement Québec français (MQF)


http://lnk01.com/v/443/68e6a99415111d57b08403888086aa6fd1d8b363a8000036

///////////////////////////////////////////////////////////

Montréal Français

La langue de Molière à MONTREAL

http://www.youtube.com/user/montrealenfrancais?feature=mhee

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


Impératif Français vous offre un magnifique cadeau de Noël :
Un millier d'infractions à la Loi 101 au centre-ville de Montréal.
Nous vous prévenons qu'il est long à déballer.
Si vous avez des membres de votre entourage qui, comme les éditorialistes de LA PRESSE, croient que la langue de Molière ne s'est jamais aussi bien portée qu'en ce moment, voici une belle occasion de leur faire un présent rempli d'amour de Molière...

 En voici le lien:  http://youtu.be/BfFLir20jQ4

 Bon visionnement!

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


Campagne de protestation contre
l'anglicisation de la Banque Nationale

http://lnk01.com/v/443/68e6a99415111d576e1f2b0eb12dc703d1d8b363a8000036

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Anglicisation de la France: un pays qui a mal à sa langue.

Amis québecois, voyez en page d'accueil l'article du journal Le Soleil et la réaction du COURRIEL

/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Concours citoyen pour le français du MMF

UNE CITOYENNE DÉPOSE PLUS DE 200 PLAINTES À L'OFFICE DE LA

LANGUE FRANÇAISE

MONTRÉAL, le 6 déc. 2010 /CNW Telbec/ - Le Mouvement Montréal français (MMF) invite les médias... Lire la suite  

///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

22 août 2010

"Quand on respecte l’esprit de la langue française, qui a horreur des imprécisions et de l’ambigüité, on ne dit ni «strike fighter», ni «collateral damage». On dit «avion d’attaque» et «assassinats». Ça aide les gens à comprendre."

Lire

..............................................................................................

19 juillet 2010

Le joli nom d'hameçonnage

"Il y a de plus en plus d’arnaques sur Internet. L’une des plus connues répond au joli nom d’hameçonnage, un mot choisi en 2004 par l’Office québécois de la langue française pour désigner l’action de soutirer frauduleusement des renseignements personnels"

.......................................................................................................................................................................................................

Au début du XXe siècle, la grande préoccupation des Canadiens français était la protection de la langue française. Le débat portait...

Lire l'article  http://www.ledevoir.com/societe/medias/280758/les-100-ans-du-devoir-toujours-pertinent


................................................................................................................................................


Loi 101

Entretien avec le linguiste Claude HAGEGE

Voir en page d'accueil

......................................................................................................................................................

MONTRÉAL-L’avenir de la langue française étant incertain, en particulier dans la région métropolitaine, Pauline Marois promet plus de fermeté dans la défense et la promotion de la langue de Molière.

Lire la suite : http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/faitsdiversetjudiciaires/archives/2009/11/20091122-132338.html


OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO





 

La Cour suprême du Canada vient de rendre sa décision sur la constitutionnalité de la loi 104. Ce faisant, la Cour invalide une importante loi du Québec qui interdit les « écoles passerelles » vers les écoles anglaises. Ce jugement, de la part de juges non élusvient encore une fois d'affaiblir la position du français dans l'ensemble des lois linguistiques du Québec. En cela, elle heurte de plein front la fierté de tous les Québécois et considère comme nulle la volonté de tous les gouvernements québécois successifs, souverainistes comme fédéralistes. La Cour suprême vient encore de pencher du même bord! 

Impératif français invite tous les Québécois à protester contre cette décision. Une nation qui se respecte, et que l'on dit respecter, ne peut accepter qu'une autre lui dicte des règles sur un sujet aussi vital. Ensemble, protestons contre cette décision inique et méprisante de la Cour suprême. Que l'on entende, à Ottawa et partout au Canada, la voix forte de la nation québécoise.
À vos claviers! Nous vous invitons à protester auprès des personnes suivantes :
 
Monsieur Stephen Harper
Premier ministre
 
Monsieur Michael Ignatieff
Chef du Parti libéral
 
Monsieur Gilles Duceppe
Chef du Bloc québécois
 
Monsieur Jack Layton
Chef du NPD

De plus, vous trouverez aussi à l'adresse http://webinfo.parl.gc.ca/MembersOfParliament/MainMPsCompleteList.aspx?TimePeriod=Current&Language=F les adresses électroniques des députés et ministres fédéraux que nous vous invitons à utiliser abondamment pour exprimer votre mécontentement.
 
Campagne radiophonique d'intérêt public
Vous trouverez ci-joint deux messages promotionnels d'intérêt public qui feront l'objet d'une large diffusion radiophonique au Québec à compter du lundi 9 novembre.  
Rassemblement citoyen
Organisé par la SSJB de Montréal et ses partenaires le lundi 16 novembre prochain à 19 h au Studio Juste pour rire, 2102, boulevard Saint-Laurent, Montréal. Info : 514 839-4140
 
Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français 
www.imperatif-francais.org
Tél. : 819 684-8460 ou 613 282-7119 
 
Sur le même sujet :
La Cour suprême et la loi 104 - Le Québec ne doit pas se laisser faire
 
Loi 104 invalidée: et si on s’opposait à la Cour suprême?
 

Ludger reçoit… Mme Maria Mourani

Venez assister à cette causerie de Maria Mourani, le jeudi 12 novembre prochain, à 19 heures, à la Maison Ludger-Duvernay.  Entrée libre.

Qui ne connaît pas Maria Mourani… la députée d’Ahuntsic, mais aussi l’un des membres fondateurs du Mouvement Montréal français. Après avoir écrit La face cachée des gangs de rue, en 2006, Maria « récidive » avec un second volume : Gangs de rue Inc., également aux Éditions de l’Homme. 


Table ronde de l’Institut de recherche sur le français en Amérique 
(IRFA) sur le jugement de la Cour suprême sur la loi 104.

Table ronde sur le thème "Le jugement de la Cour suprême sur la loi 
104 menace-t-il l’équilibre linguistique?" Venez entendre Eugénie 
Brouillet, Robert Maheu et Benoit Dubreuil discuter des impacts 
juridiques, démographiques et politiques de ce jugement sur la 
situation de la langue française au Québec.
Mercredi 11 novembre
À 19h00
Au Centre St-Pierre, situé au 1212 rue Panet, Montréal
   Conférenciers invités:
• Eugénie Brouillet (professeure, Université Laval)
• Robert Maheu (Démographe)
• Benoit Dubreuil (Chercheur post-doctoral, UQAM)
Rassemblement contre le jugement de la Cour suprême invalidant la Loi 
104

Le Mouvement Montréal français vous convoque à un grand rassemblement 
organisé par Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Cet événement se 
veut une première étape dans la mobilisation contre ce jugement qui 
rouvre une brèche au coeur même de la Charte de la langue française. 
L’événement se déroulera le lundi 16 novembre prochain à 19 h à la 
salle Studio du Musée Juste pour rire, situé au 2102, boulevard Saint-
Laurent.

Luc THÉRIAULT (MMF), Mario BEAULIEU (SSJBM), Réjean PARENT (CSQ), 
Fernand DAOUST (FTQ), Marc LAVIOLETTE (SPQ Libre), Benoit ROY (RPS), 
Patrick BOURGEOIS (RRQ), Robert LAPLANTE (L’Action nationale), Jean-
Paul PERREAULT (Impératif français), Yves BEAUCHEMIN et plusieurs 
autres prendront la parole à cette occasion.

Visionnez la conférence de presse tenu lors de l'annonce de la 
décision de la Cour suprême le 22 octobre par la SSJB :

http://www.tagtele.com/videos/voir/46556

JUGEMENT DE LA COUR SUPRÊME CONTRE LE QUÉBEC
Protestons! Protestons! Protestons!
Une large diffusion de ce message fera toute la différence!

La Cour suprême du Canada vient de rendre sa décision sur la 
constitutionnalité de la loi 104. Ce faisant, la Cour invalide une 
importante loi du Québec qui interdit les « écoles passerelles » vers 
les écoles anglaises. Ce jugement, de la part de juges non élus, vient 
encore une fois d'affaiblir la position du français dans l'ensemble 
des lois linguistiques du Québec. En cela, elle heurte de plein front 
la fierté de tous les Québécois et considère comme nulle la volonté de 
tous les gouvernements québécois successifs, souverainistes comme 
fédéralistes. La Cour suprême vient encore de pencher du même bord!

Impératif français invite tous les Québécois à protester contre cette 
décision. Une nation qui se respecte, et que l'on dit respecter, ne 
peut accepter qu'une autre lui dicte des règles sur un sujet aussi 
vital. Ensemble, protestons contre cette décision inique et méprisante 
de la Cour suprême. Que l'on entende, à Ottawa et partout au Canada, 
la voix forte de la nation québécoise.
À vos claviers! Nous vous invitons à protester auprès des personnes 
suivantes :

Monsieur Stephen Harper
Premier ministre
HarpeS@parl.gc.ca

Monsieur Michael Ignatieff
Chef du Parti libéral
IgnatM@parl.gc.ca

Monsieur Gilles Duceppe
Chef du Bloc québécois
DucepG@parl.gc.ca

Monsieur Jack Layton
Chef du NPD
LaytoJ@parl.gc.ca

De plus, vous trouverez aussi à l'adresse http://webinfo.parl.gc.ca/MembersOfParliament/MainMPsCompleteList.aspx?TimePeriod=Current&Language=F
  les adresses électroniques des députés et ministres fédéraux que 
nous vous invitons à utiliser abondamment pour exprimer votre 
mécontentement.

Campagne radiophonique d'intérêt public
Vous trouverez ci-joint deux messages promotionnels d'intérêt public 
qui feront l'objet d'une large diffusion radiophonique au Québec à 
compter du lundi 9 novembre.
Rassemblement citoyen
Organisé par la SSJB de Montréal et ses partenaires le lundi 16 
novembre prochain à 19 h au Studio Juste pour rire, 2102, boulevard 
Saint-Laurent, Montréal. Info : 514 839-4140

Jean-Paul Perreault
Président
Mouvement Impératif français
www.imperatif-francais.org
Tél. : 819 684-8460 ou 613 282-7119

Sur le même sujet :
La Cour suprême et la loi 104 - Le Québec ne doit pas se laisser faire
http://www.ledevoir.com/2009/10/29/274108.html

Loi 104 invalidée: et si on s’opposait à la Cour suprême?
http://www.politicoblogue.com/loi-104-invalidee-et-si-on-s%E2%80%99opposait-a-la-cour-supreme.html

Ludger reçoit… Mme Maria Mourani

Venez assister à cette causerie de Maria Mourani, le jeudi 12 novembre 
prochain, à 19 heures, à la Maison Ludger-Duvernay.  Entrée libre.

Qui ne connaît pas Maria Mourani… la députée d’Ahuntsic, mais aussi 
l’un des membres fondateurs du Mouvement Montréal français. Après 
avoir écrit La face cachée des gangs de rue, en 2006, Maria « récidive 
» avec un second volume : Gangs de rue Inc., également aux Éditions de 
l’Homme.


_____________

Si vous ne désirez plus recevoir de messages de notre part, visitez http://bulletin.montrealfrancais.info/.


Landry participe à une campagne pour l'application de la Loi 101 ...

........................................................................................

Et aussi

http://www.cyberpresse.ca/le-droit/franco-plus/200910/19/01-912726-100-bougies-pour-lafo.php


IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII


Bienvenue au

Mouvement Montréal français, http://www.montrealfrancais.info

qui a, principalement, pour mission de:
>
> · Faire du français la véritable langue officielle et commune dans la
> région métropolitaine de Montréal
>
> · Favoriser l’inclusion et la francisation des nouveaux arrivants et
> des allophones
>
> · Assurer l’avenir du français au Québec.
>
> Officiellement, le français est la langue officielle du Québec mais la
> plus grande ville française d'Amérique du nord est menacée compte tenu
> de la présence des anglophones et de l'immigration d'allophones.
>
> Le MMF mène différentes actions afin de sensibiliser la population et
> faire pression auprès de la classe politique et des pouvoirs publics.

...................................................................


Une saine réaction du mouvement "Impérartif Français" :

http://www.radio-canada.ca/regions/ottawa/2009/08/31/001-imperatif_francais_respect_loi.shtml

................................................................................................

Les Francofolies à Montréal

Engagé, ce festival veut l’être donc par la défense de la langue française. Il faut dire que cette cause est chère aux quelque 7 millions de Québécois qui, sur le sol nord-américain, vivent entourés de plus de 300 millions d’anglophones.

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO


31 juillet 2009

L'unilinguisme (au profit de l'anglais bien entendu) des ambassadeurs au Canada, dénoncé

http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2009/07/20090730-152652.html

ooooooooooooooooooooooooooooooooo

1er juillet 2009

Un peu comme les motifs de vouloir mélanger fête de la St Jean Baptiste avec tremplin de défense de la langue française. Je ne vous ferai pas l'historique ...

Lire la suite :

La une se suicide! La st-jean se meurt!

...............................................................................

6 juin 2009

Le président du Conseil supérieur de la langue française, Conrad Ouellon, estime que les Québécois ne sont pas assez fiers de leur langue et qu'ils ne la défendent pas suffisamment. Lire la suite...

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2009/05/26/002-Quebecois_fierte_francais.shtml

5 juin 2009

Plusieurs organismes de défense du français appellent 
la population à se mobiliser massivement

Lire la suite
http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/June2009/04/c3003.html
.....................................................................................


GlobalResearch.caArticles en espagnolArticles en portuguaisArticles en allemandArticles en arabeArticles en serbeAmérique LatineUSACanadaAfriqueEuropeAsieOcéanieOcéanieAfriqueRussieMoyen-Orient

A l'Université de Sherbrooke

http://www.imperatif-francais.org/bienvenu/articles/2008/defense-du-francais-a-luniversite-de-sherbrooke.html

..............................................................


"A quoi sert à l'avenir un organisme mondial de la Francophonie si la défense de la langue commune est au dernier rang de ses préoccupations? "


AFP
Sommet de la Francophonie: et le Français dans tout ça ?



.......................................................

Ouverture du Centre de la francophonie des Amériques.


Les Premiers ministres du Québec et de la France président la ...
.............................................................

Il se dit pourtant sensible envers la défense de la langue française, mais... 

Canoë
XIIe Sommet de la francophonie



...........................................................

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, la défense de la langue française est, pour la première fois, à l’ordre du jour d’un sommet de la Francophonie. ...

Sommet de Québec


........................................................................


On n'étonnera personne en relevant que le XIIe Sommet de la francophonie, clos dimanche à Québec, a consacré beaucoup de palabres à... la crise financière mondiale. Quant au président de la République française, il aura surtout réussi, par une phrase assez brumeuse (en substance: le monde n'a pas besoin de nouvelles divisions), à ranimer l'inextinguible polémique entre autonomistes québécois et «fédéralistes» fidèles au pouvoir central d'Ottawa. 

Lire la suite...

http://www.letemps.ch/template/opinions.asp?page=6&article=242210


;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;


SENEGAL

En France, la francophonie n’a pas bonne presse 

Quatre bonnes raisons de croire en la Francophonie


;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;


BURKINA FASO

Secteur 25 de Ouagadougou : pitié pour le CSPS !

..................................................................................

CAMEROUN et CENTRAFRIQUE

Témoignage
 

Où l'on apprendra comment la francophonie est soutenue par la France
en Afrique francophone.

                Une partie de ma belle-famille habite au Cameroun, à Yaoundé et Douala pour ne citer que ces deux villes, et parle le Français bien que le Cameroun soit un pays bilingue où Français et Anglais sont langues officielles.               

Depuis plusieurs années cependant, les parents choisissent d'envoyer leurs enfants dans les écoles anglophones, car ils ont compris qu'il était quasiment impossible d'obtenir des visas pour que leurs enfants poursuivent leurs études supérieures en France, faute de pouvoir investir les sommes exigées, démesurées pour eux, et de pouvoir s'armer d'une patience suffisante pour tolérer les humiliations subies dans les consulats de France lors de ces demandes de visa.

Un autre exemple concerne Bangui, en Centrafrique, où un cousin avocat n'a pu obtenir de visa pour son fils (né en France !) qui projetait de poursuivre ses études en France après le Baccalauréat. Pour dépeindre comment ces démarches se passent, mon cousin a dû faire la queue pendant des heures au soleil (qui est plus fort qu'ici !), avant qu'on lui signifie le refus de sa demande oralement, et les sommes dépensées lors des demandes successives ont été encaissées par le Consulat et non remboursées. Pris par le temps, à cause des rentrées universitaires, ce cousin a dû inscrire son fils à l'université d'un pays anglophone voisin, le Ghana.

                Sont-ce des cas isolés ? J'en doute fort. Et que vivent le rayonnement de la France et la Francophonie !
 

Gilles Merlin, chercheur au CNRS

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////




LIBAN

Nos amis libanais défendent aussi la langue française

 L'Orient-Le Jour

 Lire l'article  http://www.lorientlejour.com/category/Culture/article/666896/Ne_dites_plus_GPS,_dites_geonavigateur.html

Voici le commentaire mis au bas de l'article du quotidien :

Bonjour,

En tant qu'administrateur du site  http://www.defenselanguefrancaise.org et militant au sein de l'association COURRIEL

http://www.courriel-languefrancaise.org

je me permets de vous féliciter pour cet excellent article.

Vous pourrez connaître les actions que nous menons pour défendre la langue des francophones en visitant ces sites (voir notamment les pages "Créateurs" et "Amis francophones".

Nous venons d'organiser un débat public en partenariat avec le Festival d'Avignon lequel est sensible à cette démarche, on se doit donc de l'encourager à poursuivre en ce sens. Cet événement est relaté en ligne.

Merci à votre quotidien, l'accompagnement du combat pour la défense de la langue française passe aussi par l'adhésion des médias.

Très cordialement.

Gaston PELLET

et voir la page "Créateurs" en repassant par l'accueil 

oooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Le cas précis du sommet de Québec, la défense de la diversité linguistique, notamment la langue française par le biais de la coopération francophone. ...

À Québec, le nouveau langage du Liban

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) est une institution fondée sur le partage de la langue française et de valeurs communes. ...



































Le 29 novembre 2008   Washington menace l'Iran avec l'arme nucléaire  













Lettre aux Français colonisés.


Mondialisation.ca, Le 26 novembre 2008



Si vous avez eu l'occasion de feuilleter certains grands quotidiens parisiens, vous aurez pu constater que, depuis des années, la langue française n'a cessé de s’américaniser. Nous sommes passés du franglais à un jargon qui n'a plus grand-chose à voir avec le français. Bien sûr, une langue qui n'évolue pas est une langue morte ; toutes les langues empruntent aux autres des mots, des tournures, et chacune s'enrichit, mais, cette fois-ci, nous sommes devant une véritable invasion, une colonisation orchestrée par une pseudo élite.

 

Je note une différence entre les journaux parisiens qui poussent chez nombre de journalistes cette manie au plus haut degré et les journaux régionaux qui, en général, sont plus réticents à employer des mots d'origine américaine. Lire certaines revues et journaux parisiens devient, pour tout amoureux de la langue française, une véritable épreuve. Nous ne sommes pas obligés de les lire, ces articles, mais rares sont les journaux qui échappent à cette manie et les autres, malheureusement, donnent le ton et cela se répercute partout. Lorsque l'on a commencé à parler du franglais, plusieurs personnes ont minimisé le problème. Actuellement nous sommes dans un dérapage grotesque et vertigineux. Au Québec, tout le monde est sensible à cette caricature de français que nous entendons sur les ondes de France et voyons dans les journaux. Faut-il encore expliquer aux Français qu'au Québec nous avons sans cesse lutté, par l'histoire et par notre environnement géographique, pour protéger la langue française. Les mots américains se sont introduits avec les produits américains, de l'évier à l'enjoliveur, de l'essuie-glace à la voie ferrée. Par un effort considérable et grâce à des éducateurs chevronnés, des grammairiens passionnés, des linguistes influents et une population attachée à la langue française, le Québec est devenu le défenseur farouche de cette langue de plus en plus bafouée en France. Il y a en France beaucoup de gens qui sont mobilisés contre cette manie d'introduire des mots américains dans le langage courant, ces défenseurs sont beaucoup plus nombreux qu'on le pense, mais il reste que les grands journaux font l’inverse. Le Québec a montré que la plupart des mots américains pouvaient être traduits, et d'une belle façon, et qu'il n'était pas nécessaire de truffer chaque phrase d'une bouillie importée et sans saveur. Certaines personnes en France qui exercent à de hauts niveaux n’ont pas toujours la dignité de parler français ! Pour nous ici, au Québec, il s'agit d'une trahison. Si la France s’obstine dans cette voie, elle se perd, aussi bien culturellement qu’économiquement ; elle s’éloigne des autres francophonies ; déjà, elle s'efface et s’abaisse. Pourquoi accélérer cette invasion ? Pour vendre ? Pour se montrer à la mode ? La France est colonisée, dominée, par une pseudo élite qui dégurgite à longueur de journée un français incompréhensible. Apprendre l’anglais, nous ne sommes pas contre, mais ne nous infligez pas ce mélange à nous qui quotidiennement nous battons pour parler français. Voyez les efforts d’un Jean-Robert Gauthier dans la défense des droits des francophones au Canada et sa lutte pour une dualité linguistique. Après la francophonie, sommes-nous entrés dans la cacophonie, comme se le demande avec justesse Impératif français, qui se bat pour défendre notre langue. Je connais des Canadiens français qui se sont fait reprocher en France de mal parler ou d'avoir un accent et qui ont décidé, là-bas, de s'adresser en anglais aux Français, fatigués qu’ils étaient de se faire humilier. Je connais des Français qui recherchent toutes les expressions québécoises et qui admirent notre parler et notre ténacité à vouloir continuer à nous exprimer en français. Je connais aussi des Français, parfois éminents, qui, dès que possible, s'adressent en anglais à leur auditoire en Europe ou en Amérique. À ces derniers, je recommanderais un petit séjour dans la ville d'Ottawa, la capitale non bilingue d'un pays soi-disant bilingue. Ils constateraient parfois que leur anglais souvent appris en Europe n'est pas toujours compréhensible ici. Quant au français, il finirait par le défendre aussi bien dans les transports en commun, les compagnies aériennes, les restaurants, les magasins et le reste. Vue de la région de la capitale nationale du Canada, je me permets de dire à tous les journalistes français qui emploient sans cesse des mots américains : « Voyez le combat ici, au Québec et en Ontario, en Acadie, au Manitoba et ailleurs au Canada, et vous comprendrez que vous nous insultez pour mieux nous tuer ! Comme vous n'avez peut-être aucun intérêt pour la langue française ou les autres francophonies, alors, malgré les coups que vous portez, sachez que nous ne nous laisserons pas mourir et qu'avec la France que nous aimons, celle qui parle le français, nous resterons unis.»

 

 Pour ceux qui douteraient des raisons de ma colère, voici quelques mots recueillis dans les journaux français récemment. Parcourez les grands quotidiens et vous serez, tout comme moi, profondément déçus : les journaux prétendus de gauche ou de droite agissent de la même façon. Beaucoup de leurs écrits révèlent une volonté d’être colonisés.

 

Voici quelques exemples.

Goal, play list, My FNAC, low cost, remake, class action (recours collectif, vous ne connaissez pas ?) flash, fans, zoom, newsletters, shopping, match, seventies, crash, blog high teck, penalty score, starting-blocks, rush, spot, top, on live, on air, et, pour terminer en beauté, l'horrible standing ovation !


On aurait pu penser que le e-mail allait devenir un mèl (où est passée la malle-poste ?) ou au moins un courriel, que les news (niouzes !) resteraient des nouvelles… Mais non,  nous sommes dans le monde des delete, back space, playlists, on book une chambre, et allons-y pour le jogging et autres zapping, ice-cream et flash, jingle et timing, planning et autres incongruités qu'on veut nous imposer d'outre-mer. Amis français, vous qui aimez tant la langue française et qui voyez les attaques qu'elle subit, sachez que nous sommes avec vous pour la défense de la langue française (Nom d'une association française) et que le français a toutes les capacités pour créer des mots en remplacement des mots américains, que nous possédons des trésors dans la langue française. Que ces voleurs de langue, d’identité, cessent leur démolition. Bannissons (Boycottage !) ces journaux, réagissons auprès des éditeurs et, finalement, privons-les de notre argent. S’ils n’ont pas mal à la langue, au moins auront-ils mal au portefeuille. Sans lecteur, ils péroreront dans le désert à moins que vienne une prise de conscience.


Saluons les efforts d’associations comme L’avenir de la langue française ou Défense de la langue française, et toutes ces personnes et organismes qui, comme l'Office québécois de la langue française, nous montrent que la bataille n’est pas perdue, loin de là. Bravo à Impératif français, qui lutte sans relâche et depuis des années pour notre dignité.

Il appartient aux Français de décider, de le dire haut et fort, de réagir : le Québec a depuis longtemps choisi.


En toute amitié avec nos citoyens anglophones ou allophones francophiles, c’est en français que nous vivons et voulons vivre.

 


Jean-Louis Grosmaire

Écrivain-géographe

Gatineau

Québec

Canada





Jean-Louis Grosmaire est géographe et écrivain. Il a reçu le prix Louis Pergaud (Besançon, France) pour son roman historique «Tu n'aurais pas dû partir» (Édition Vermillon, 2006).


©2008 Google - Données cartographiques ©2008 Tele Atlas - Conditions d'utilisation

Un nouvel épisode du débat sur la langue d'enseignement entendu à la Cour

http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5j47PwSlyKmSUOQfVziB
.............................................................

Folies francophones à Montréal

100 bougies pour l'AFO

Table ronde de l’Institut de recherche sur le français en Amérique (IRFA) sur le jugement de la Cour suprême sur la loi 104. 

Table ronde sur le thème "Le jugement de la Cour suprême sur la loi 104 menace-t-il l’équilibre linguistique?" Venez entendre Eugénie Brouillet, Robert Maheu et Benoit Dubreuil discuter des impacts juridiques, démographiques et politiques de ce jugement sur la situation de la langue française au Québec.

L'État bilingue

Michel David   12 décembre 2009  Québec
En ce qui concerne le respect des dispositions de la Charte de la langue française, ce serait «tolérance zéro», avait promis la ministre responsable, Christine St-Pierre, dans sa première intervention à l'Assemblée nationale, le 10 mai 2007.
Lire la suite http://www.ledevoir.com/politique/quebec/279134/l-etat-bilingue

Le journal de Pierre-André Comte

Encore et toujours la bêtise anglomaniaque

         L'expression d'un profond désaccord

« Brunch du 1er août: le charme paysan associé à la magie des 12 étoiles : C'est sur une note volontairement cosmopolite que l'organisation des jeunes du Nomes, la young european swiss, démarre cette journée de fête nationale. Un petit déjeuner paysan vous est proposé à l'Ischhof, à Ätigkofen, dans le canton de Soleure sur le thème: «le futur de la Suisse est en Europe ». C'est une occasion idéale pour le gens ayant l'esprit ouvert et encore rien de prévu le 1er août de passer quelques heures agréables dans un environnement sympathique, en se régalant des délices de la famille Isch. (…) Des divertissements pour les jeunes et moins jeunes mais aussi pour les pro-européens seront au programme en ce jour de fête nationale. La participation aux frais s'élève à 30 CHF pour les adultes et 15 CHF pour les enfants. La yes attend vos inscriptions par e-mail à l'adresse suivante : brunch(at)y-e-s.ch » …

                                                                                                                                                                                                                                                    Voilà l’invitation que je reçois ce matin comme membre du NOMES (nouveau mouvement européen). Voici ma réaction immédiate, retournée à la seconde même par courriel à ses auteurs : « C'est avec plaisir que je reçois votre "lettre" (pourquoi donc Newsletter ?). Mais c'est avec un très grand déplaisir que je constate votre dérive anglomaniaque. Que veut dire "young european swiss" ? C'est parfaitement nul et contraire aux intérêts du camp pro-européen, dont je fais partie. Je ne sache pas que l'anglais est langue nationale. L'exemple d'une Suisse plurilingue est bafoué. Voulez-vous une Confédération (savez-vous bien ce que signifie ce mot ?) anglicisée, donc "rentrée dans le rang", renonçant au fédéralisme tel que l'Europe pourrait s'en inspirer si des cliques de fonctionnaires et de politiciens - que vous rejoignez malheureusement - de plus en plus nombreuses ne s'appliquaient à en saper les fondements ? Je suis extrêmement déçu et envisage de me retirer de votre mouvement. Avec mes salutations cordiales. » Pierre-André Comte, député du Jura.


Réponse du Manifeste



Monsieur le député,

Vous avez raison de réagir avec virulence à l'invitation des anglomaniaques de la "young european Swiss". Dans toute l'Union européenne, les langues nationales sont gravement concurrencées par l'anglais que l'UE "pousse" en sous-main en violant ses propres statuts. Vous exprimez l'idée que l'adhésion à l'UE ne peut s'accompagner d'une anglicisation de la Suisse et d'une perte de ses spécificités historiques. Hélas, pour voir ce que l'intégration européenne inflige à notre propre pays, en passe de basculer à l'anglais dans nombre de domaines majeurs, nous ne pouvons qu'avoir des doutes sur la compatibilité des cultures nationales et de l'intégration européenne telle qu'elle est pratiquée. Félicitations de toutes manières pour votre réponse vigoureuse : il faut défendre les spécificités des peuples européens, que leurs habitudes soient fédérales, comme en Suisse, ou qu'elles aient hérité de leur histoire une culture de République une et indivisible, comme la France. En tout cas, non à la langue unique, facteur de pensée unique !

Signé : Le site du Manifeste progressiste pour la défense de la langue française  http://defenselanguefrancaise.org

sur lequel vous trouverez nos différents textes

Transmis par Gaston PELLET, administrateur du site


.............................


Mercredi 11 novembre
À 19h00
Au Centre St-Pierre, situé au 1212 rue Panet, Montréal
  Conférenciers invités:
• Eugénie Brouillet (professeure, Université Laval)
• Robert Maheu (Démographe)
• Benoit Dubreuil (Chercheur post-doctoral, UQAM)

Rassemblement contre le jugement de la Cour suprême invalidant la Loi 104

Le Mouvement Montréal français vous convoque à un grand rassemblement organisé par Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Cet événement se veut une première étape dans la mobilisation contre ce jugement qui rouvre une brèche au coeur même de la Charte de la langue française. L’événement se déroulera le lundi 16 novembre prochain à 19 h à la salle Studio du Musée Juste pour rire, situé au 2102, boulevard Saint-Laurent.

Luc THÉRIAULT (MMF), Mario BEAULIEU (SSJBM), Réjean PARENT (CSQ), Fernand DAOUST (FTQ), Marc LAVIOLETTE (SPQ Libre), Benoit ROY (RPS), Patrick BOURGEOIS (RRQ), Robert LAPLANTE (L’Action nationale), Jean-Paul PERREAULT (Impératif français), Yves BEAUCHEMIN et plusieurs autres prendront la parole à cette occasion. 

Visionnez la conférence de presse tenu lors de l'annonce de la décision de la Cour suprême le 22 octobre par la SSJB : 

http://www.tagtele.com/videos/voir/46556


JUGEMENT DE LA COUR SUPRÊME CONTRE LE QUÉBEC
Protestons! Protestons! Protestons!
Une large diffusion de ce message fera toute la différence! 

L’arabe, langue assassinée... (France 24)

25-06-2010


http://argent.canoe.ca/lca/affaires/canada/archives/2010/07/20100719-175137.html